L’acupuncture

Cette pratique nous vient de la médecine traditionnelle chinoise qui a pour principe l’implantation de fines aiguilles dans la peau et sur des points précis, en particulier sur les méridiens, en vue d’apporter un mieux-être au patient.(1)

source: www.taoetspiritualite.fr

les méridiens du corps humain

Dans le cadre d’un traitement anti tabac le praticien peut, par exemple, en placer sur les mains, les ailes du nez ou au-dessus de l’oreille (2).

Indolores, ces aiguilles sont gardées environ vingt à trente minutes. Ainsi, ces aiguilles sont censées permettre la libération d’endorphines dans notre corps, ce qui contribuerait à faire cesser l’envie de fumer en tempérant les crises de manque.

L’acupuncture peut également être utilisée avec d’autres méthodes.

Comme il s’agit d’une médecine douce elle est entièrement naturelle, signifiant de ce fait qu’aucune substance chimique ou non chimique ne sera injectée dans le corps du patient.

Elle présente également l’avantage de ne pas comporter de contre indication et est un bon moyen de favoriser la détente du patient.
En outre, l’acupuncture permet de ne pas ressentir d’effets secondaires comme la prise de poids ou la compensation du manque de tabac par la nourriture ou l’alcool.(5)

L’ effet bienfaisant de l’acupuncture dépend d’une personne à une autre. Chez certains patients, une à deux séances suffiront pour que l’envie de fumer s’estompe.

Pour d’autres, des séances supplémentaires seront nécessaires. Une rechute est toujours envisageable, dans ce cas d’autres séances pourront s’avérer utiles afin de faire disparaitre définitivement toute tentation de fumer à nouveau (2).

Toutefois, dans tous les cas, il est primordial que le patient soit suffisamment motivé et qu’il bénéficie d’un soutien psychologique pour que cette méthode soit effective.(5)

Des études scientifiques menées sur ce sujet n’ont pas pu établir de façon certaine l’efficience du traitement anti tabac via l’acupuncture.

Malgré cette absence de preuve tangible, un nombre important d’anciens fumeurs atteste avoir arrêté de fumer suite à des séances d’acupuncture.(4)

Le traitement

Cette approche alternative est basée sur l’équilibre de l’énergie des méridiens du corps, à l’aide d’insertion de très fines aiguilles dans des points précis.

Pour faire diminuer puis éventuellement disparaître l’envie de fumer, ces aiguilles seront posées par l’acupuncteur sur les ailes du nez (le point Chiapi), au-dessus de l’oreille, et sur la main. Le traitement est sans douleur, ne laisse aucune marque, et dure environ 20 minutes.

En général, un résultat positif est obtenu au bout de deux séances parfois plus, mais chez certaines personnes un seul traitement suffit.

Cette méthode seule ne peut toutefois neutraliser complètement le désir de fumer; la motivation du patient est nécessaire pour y arriver.

Étant donné que chaque séance apporte une sensation de bien-être et de détente, l’acupuncture constitue un soutien précieux lorsqu’on désire arrêter de fumer.

En effet, l’habitude du tabagisme étant une dépendance tant d’ordre physique que psychique et émotionnel, l’acupuncteur en tiendra compte en traitant ces trois plans.

Ainsi, le traitement agira conjointement sur la sensation de manque, aidera l’organisme à se désintoxiquer et à gérer certains symptômes de sevrage comme l’anxiété, l’irritabilité et l’insomnie.

L’acupuncture au laser doux

Depuis quelques années, en particulier au Canada, des cliniques proposent le traitement d’acupuncture au laser doux pour arrêter de fumer.

Cette thérapie qui fonctionne sur le même principe que l’acupuncture se sert d’un rayon laser d’intensité faible pour stimuler les zones précises mentionnées plus haut, plutôt que les aiguilles.

Même si cette approche compte un bon nombre de patients satisfaits, aucune étude scientifique approfondie n’a été effectuée sur le pourcentage réel de réussite de cette méthode pour cesser de fumer. Par ailleurs, aucun effet secondaire négatif n’a été décelé chez les personnes qui y ont eu recours.

Quand consulte-t-on un medecin acupuncteur ?

Tout comme l’ostéopathie, la chiropractie et la sophrologie, l’acupuncture fait partie des médecines alternatives, aussi appelées « médecines douces ».
Cette approche thérapeutique, qui emploie de fines aiguilles appliquées sur des points précis, peut soulager plusieurs problèmes de santé.
Par exemple, il peut être indiqué de requérir les services d’un médecin acupuncteur pour traiter les allergies, les problèmes de peau (acné, eczéma, psoriasis), les douleurs inflammatoires (arthrose, arthrite, rhumatismes), les céphalées tensionnelles et la migraine, les problèmes digestifs, la constipation, les douleurs dentaires, l’incontinence urinaire et événements périnataux.

Le médecin acupuncteur effectue également la prise en charge de patients qui souhaitent cesser de fumer ou qui sont aux prises avec de la difficulté à perdre du poids.
Ces différentes affections sont couvertes en grande partie par la sécurité sociale.

Prix de séance d’acupuncture

Le prix d’une consultation – de 45 minutes à 1 heure – se situe généralement entre 35 et 80 euros ; certains spécialistes en acupuncture acceptent d’établir leurs honoraires d’avance pour un parcours complet.

Ce tarif est variable en fonction du prix que demande chaque médecin par séance. La fréquence de consultation peut varier d’un patient à un autre, selon certains facteurs tels que la pathologie à traiter, la durée de la maladie pour laquelle la personne consulte et sa réaction au traitement.

Le Remboursement de l’acupuncture

L’acupuncture étant une médecine douce, elle bénéficie de conditions particulières de remboursement auprès de la Sécurité sociale.

Si le patient est dirigé auprès d’un acupuncteur par son médecin traitant, les séances seront remboursées à 70% du tarif de la consultation.
A contrario, hors parcours de soins, le taux de remboursement sera seulement de 30% .
Cependant, certaines mutuelles peuvent proposer des forfaits acupuncture intéressants pour le remboursement du solde qui ne serait pas pris en charge par la Sécurité sociale.(3)

  • Le remboursement de la consultation par la Sécurité Sociale

  • Pour que les services d’un medecin acupuncteur soient remboursés par la sécurité sociale, en France, il faut qu’ils aient été prodigués par un médecin conventionné ayant suivi une formation professionnelle en acupuncture.

    Le remboursement par la secu est basé sur celui du tarif d’une consultation chez un médecin généraliste.

    Sur présentation d’une preuve de soins, vous bénéficierez alors d’un remboursement à hauteur de 70% du coût demandé pour la consultation, dans le cadre d’un parcours de soins coordonné (à la suite d’une référence de votre médecin traitant).

    En dehors d’un tel programme, le taux de remboursement, par la secu, du tarif exigé par le spécialiste passe à 30%.

  • Trouver une mutuelle qui rembourse acupuncture

  • Pour compléter la marge de remboursement de la secu, certains se tournent vers les services d’une mutuelle santé ; ces compagnies d’assurance proposent des forfaits à la séance (un coût de 50 à 60 € par visite) ou sur une base annuelle (200 € et plus pour un nombre de séances établi).

    Si cette option vous intéresse, assurez-vous au préalable que le contrat proposé couvre bien les médecines douces. La prise en charge des spécialités peut beaucoup varier d’une mutuelle à une autre.
    Il faut aussi savoir que le dépassement du coût des services couverts par celle-ci est à la charge de l’assuré.

    Note : Vous trouverez en ligne des sites comparateurs pour connaître les différents prix et vous aider à choisir la mutuelle qui convient. Il est possible, sans frais, d’obtenir un devis de la part d’une mutuelle dont les contrats assurent la prise en charge des services en médecine douces, y compris l’acupuncture. Vous pouvez le faire en ligne, si la compagnie dispose d’un site, ou en vous adressant directement à son siège social.

    Sources

    1- Acupuncture (arreter de fumer avec) | Stop La Clope !

    2-Acupuncture pour arrêter de fumer (http://sante-medecine.commentcamarche.net/contents/860-acupuncture-pour-arreter-de-fumer)

    3- Acupuncture : quelle prise en charge ? (http://www.lefigaro.fr/assurance/2012/10/22/05005-20121022ARTFIG00552-acupuncture-quelle-prise-en-charge.php)

    4- www.je-veux-arreter-de-fumer.com : L’acupuncture (http://www.je-veux-arreter-de-fumer.com/Sevrage-acupuncture.htm)

    5- L’acupuncture peut faciliter l’arrêt du tabac (http://www.pagesjaunes.fr/guides/arreter-de-fumer_25/acupuncture)


    Comments are Closed