Arrêter de fumer avec l’acupuncture laser

La dépendance au tabac est certainement difficile à traiter et il faut parfois plusieurs essais avant de réussir. L’acupuncture au laser est un des traitements dont on entend de plus en plus parler afin de lutter contre le tabagisme.

Vous êtes curieux et pensez l’essayer? Lisez notre article afin d’en apprendre plus sur le traitement, son coût, ses effets secondaires et son efficacité.  

 

Qu’est-ce que l’acupuncture au laser ?

L’acupuncture est une branche de la médecine traditionnelle chinoise. Lors d’un traitement, l’acupuncteur stimule certains sites précis sur la peau, les muqueuses ou bien les tissus sous-cutanés dans le but d’améliorer la douleur et la santé.

Selon les principes de la médecine chinoise, tous les humains sont sous l’influence d’une énergie vitale que l’on appelle le « Qi ». Lorsque cette énergie est bloquée ou bien insuffisante, des problèmes de santé surviennent.

L’acupuncture rétablit cette énergie en stimulant des points précis sur le corps.

Traditionnellement, cette stimulation se fait au moyen d’aiguilles, mais d’autres méthodes peuvent être utilisées, comme le rayon lumineux du laser ou bien la pression.

Les points à stimuler et les méthodes de stimulation sont déterminés par le spécialiste selon la condition et les besoins de l’individu traité.

L’acupuncture au laser se fait au moyen d’un laser athermique (=qui n’est pas conducteur de la chaleur) que l’on appelle aussi “laser froid“.

L’appareil utilisé ressemble à un gros stylo et délivre un rayon qui dégage une énergie afin de stimuler les points d’acupuncture. Ces points sont les mêmes que ceux utilisés lors de l’acupuncture traditionnelle avec les aiguilles. Il est possible de stimuler de huit à douze points simultanément.

Comment est-ce que le traitement au laser traite la dépendance au tabac ?

Une personne devient dépendante au tabac car, lorsqu’elle fume, son hypothalamus produit des endorphines. L’endorphine est une substance naturellement produite par le corps qui fait partie de la famille des opioïdes. Cette hormone cause une sensation de bien-être lorsqu’elle est relâchée dans le sang.

Comme la cigarette augmente artificiellement la production d’endorphines dans le corps, elle produit une grande sensation de plaisir chez les fumeurs. C’est cette sensation qui rend le tabac aussi addictif.

Le traitement au laser anti-tabac stimule divers points qui se situent du poignet aux oreilles. L’énergie délivrée par le laser permet à chaque cellule du corps stimulée lors du traitement de fonctionner de façon optimale.

Plus précisément, le laser anti-tabac active les terminaisons nerveuses entre le bras droit, le visage et l’oreille. Cette stimulation déclenche une production d’endorphines, tout comme le ferait la cigarette, ce qui élimine l’envie de fumer.

Il suffirait de deux à trois séances, de 40 minutes chaque, afin que la sensation de manque commence à disparaitre ou bien disparaisse complètement.

Existe-t-il différents types de lasers pour traiter la dépendance au tabac ?

Les types de laser offerts sur le marché se différentient par leur longueur d’onde et l’énergie qu’ils émettent. C’est la longueur d’onde détermine la couleur du laser.

Dans le contexte de l’acupuncture anti-tabac, trois longueurs d’onde en particulier sont utilisées:

Les deux premières: les rayons rouges et infrarouges, sont utilisées pour stimuler les différents points d’acupuncture sur le corps. Le rayon rouge travaille plus en surface tandis que le rayon infrarouge stimule les couches plus profondes de la peau. Afin d’améliorer l’absorption du rayon, on peut alterner entre les rayons rouges et les rayons infrarouges. Il vaut mieux éviter d’utiliser les deux en même temps cependant, car ceci aurait l’effet contraire et diminuerait l’absorption.

Le troisième est le rayon vert, utilisé pour un type de traitement laser en particulier que l’on appelle l’auriculothérapie, l’acupuncture au laser performée sur les oreilles. Le rayon vert est particulièrement utile pour stimuler les points sur les oreilles, car il ne pénètre la peau que très superficiellement.

Finalement, les lasers anti-tabac sont considérés comme une pratique de “laser doux”, car ils ne dégagent que 5mW, une quantité d’énergie plutôt basse.

À qui peut-on s’adresser pour obtenir un traitement par acupuncture au laser ?

En France, il faut obligatoirement avoir suivi une formation afin de pratiquer l’acupuncture. De plus, seuls les acupuncteurs qui sont aussi des médecins pratiquants ou bien des sages-femmes sont reconnus par la loi en France.

Le médecin qui a fini ses études peut suivre une formation de deux ans afin de se spécialiser en acupuncture après l’obtention de son diplôme d’État de docteur en médecine.

Pour ce qui est des sages-femmes, elles sont autorisées à pratiquer l’acupuncture, mais seulement dans un contexte obstétrical et sur les femmes enceintes.

Il faut aussi savoir que certaines institutions privées offrent des formations d’acupuncture en France. Ces établissements exigent parfois que leurs étudiants aient aussi une formation médicale, mais ce n’est pas toujours obligatoire.

Ces écoles ne sont cependant pas reconnues et ceux qui obtiennent leurs diplômes ne sont pas autorisés à pratiquer en France. Bien que le gouvernement ne reconnaisse pas leur formation, plusieurs individus vont tout de même décider de pratiquer en France une fois diplômés, même s’ils ne sont pas médecins.

Donc, lorsqu’on recherche un acupuncteur, il est important de vérifier que celui-ci est autorisé à pratiquer légalement en France. Afin de vous aider, l’association française d’acupuncture tient une liste des praticiens autorisés en France.

Vous pouvez utiliser cette liste afin de trouver un médecin-acupuncteur près de votre lieu de résidence. Une fois trouvé, vous pouvez consulter le site internet de sa clinique ou bien téléphoner afin de savoir s’il offre des services d’acupuncture au laser pour contrer la dépendance au tabac.

Il existe aussi plusieurs centres de laser anti-tabac, comme laserOstop et MFC Sevrage laser, qui ont des succursales un peu partout à travers la France. Mais il est fortement à noter que ces cliniques disent employer des « thérapeutes » et il n’est donc pas clair si ces personnes ont aussi une formation médicale reconnue en France. C’est donc à vous de décider si vous êtes confortable ou non de faire affaires avec ces cliniques.

Quel est le prix moyen d’une séance d’acupuncture au laser pour un traitement de sevrage tabagique?

Le coût de la séance dépend de la clinique chez laquelle vous décidez de prendre rendez-vous. Dans le cas des cliniques laser anti-tabac, les prix varient en moyenne entre 200 et 250 euros la séance. 

Certaines cliniques vont aussi offrir des garanties d’un an. Si vous avez une rechute et que vous ressentez toujours le besoin de fumer dans l’année qui suit la date de votre traitement initial, vous pouvez recevoir un autre traitement gratuit.

Les séances d’acupuncture au laser délivrées par un médecin-acupuncteur peuvent être plus coûteuses. En effet, comme la personne qui réalise le service est un médecin de formation, il se peut qu’elle coûte plus chère. Comme le prix peut varier de clinique en clinique, il vaut mieux appeler le spécialiste avant de prendre un rendez-vous afin d’éviter les mauvaises surprises et de vous assurer du coût d’une séance d’acupuncture laser.

 

Est-ce que la sécurité sociale rembourse l’acupuncture au laser?

La sécurité sociale ne rembourse les frais d’acupuncture que pour certaines conditions spécifiques. Le sevrage contre le tabac fait heureusement partie de ces conditions.

Cependant, il faut absolument que la séance soit délivrée par un médecin-acupuncture conventionné. Donc, si vous décidez d’aller dans une clinique anti-tabac, il se peut fortement que vos traitements ne soient pas remboursés, même si vous suivez un traitement d’acupuncture dans le contexte d’un sevrage tabagique. 

En effet, les thérapeutes dans ces établissements ne sont souvent pas des médecins-acupuncteurs et donc leurs soins ne sont pas éligibles au remboursement.

De plus, afin de maximiser votre remboursement, il est important de respecter le parcours de soins coordonnés.

Si la séance d’acupuncture est prescrite par votre médecin traitant, l’assurance maladie remboursera 70% des frais de la séance.

Si vous ne passez pas par votre médecin traitant, le remboursement ne sera que de 30%.

Il y a-t-il des mutuelles qui remboursent l’acupuncture au laser?

Certaines mutuelles vont offrir des forfaits d’assurance qui remboursent les traitements d’acupuncture au laser, du moins en partie.

Si vous avez reçu vos traitements de la part d’un médecin-acupuncteur conventionné en suivant le parcours de soins coordonnés, la mutuelle remboursera probablement la différence non-couverte par l’assurance sociale. Donc, si l’assurance sociale couvre 70% des frais d’acupuncture, la mutuelle couvre 30%, ce qui assure la totalité des frais. Il est donc avantageux de rechercher les services d’un médecin-acupuncteur, car votre séance pourrait être gratuite suite au remboursement des assurances.

Si vous décidez plutôt de consulter un thérapeute non-conventionné, il pourrait être plus difficile d’obtenir un remboursement. Certaines mutuelles ont décidé d’inclure une section « médecines douces » dans quelques-uns de leurs forfaits. Cet ajout permet le remboursement partiel des traitements d’acupuncture délivrés par des acupuncteurs dont la formation n’est pas reconnue par la France.

Il y a une grande variation dans les mutuelles, mais aussi dans les forfaits offerts par une même mutuelle. C’est pourquoi il est important de vérifier avec votre compagnie d’assurance si votre contrat inclut un remboursement des frais d’acupuncture. Les contrats d’entrée de gamme, peu importe la mutuelle, vont cependant rarement couvrir les soins d’acupuncture qui entrent dans la catégorie de « médecines douces. »

Est-ce qu’il y a des risques à suivre un traitement d’acupuncture au laser?

L’acupuncture au laser est un traitement indolore et sans complications qui peut être administré à presque tout le monde, incluant les enfants, les adultes et les personnes âgées. L’acupuncture au laser est parfois privilégiée par rapport à celle aux aiguilles car :

  Le traitement ne cause aucune douleur, contrairement aux aiguilles qui peuvent parfois causer une sensation de piqûre.

  Il ne présente aucun risque d’infection, car il ne brise pas la barrière de l’épiderme et ne permet donc pas aux germes de se faufiler dans la peau.

  Le traitement peut être administré plus rapidement. 

  Il ne laisse aucune marque sur la peau.

  Il présente une option intéressante pour les gens qui craignent les aiguilles.

  Il est plus approprié pour la stimulation de certains points qui peuvent être difficiles d’accès avec l’aiguille, comme le point auriculaire sur les oreilles.

Même si le traitement est virtuellement sans risque, il y a tout de même certaines contre-indications. Par exemple, il faut absolument éviter la zone des yeux. Afin de protéger leurs patients, les cliniques vont offrir des lunettes à porter durant le traitement.

De plus, la plupart des cliniques ne vont pas réaliser de thérapie au laser sur les femmes enceintes ou bien sur des gens qui doivent subir une chirurgie dans les quinze prochains jours.

Finalement, celui qui réalise la séance d’acupuncture doit avoir reçu une formation adéquate, car le dosage du rayon doit être ajusté en fonction de la pigmentation de la peau afin que le traitement soit efficace et sécuritaire.

 

Il y a-t-il des effets secondaires suite à un traitement par acupuncture au laser?

La plupart des gens ne ressentent aucun effet secondaire après leur traitement au laser. Certains rapportent une somnolence et un sommeil très profond après le traitement. C’est pourquoi il est conseillé d’éviter de conduire pour de longs trajets immédiatement après la séance d’acupuncture. Certaines personnes vont aussi se trouver irritables suite au traitement, mais l’effet n’est généralement que très passager.

La prise de poids inquiète souvent les fumeurs qui considèrent arrêter. Fumer un paquet de cigarettes par jour permet à une personne de brûler environ 250 calories additionnelles. De plus, fumer cause des pertes d’odorat et de goût, ce qui réduit l’envie de manger.

Lorsqu’une personne arrête de fumer, l’envie de manger revient et, soudainement, elle ne brûle plus 250 calories en extra à chaque jour. C’est pourquoi ceux qui arrêtent de fumer se plaignent souvent d’un gain de poids important.

Selon les acupuncteurs, la thérapie au laser anti-tabac stimule les cellules de façon à augmenter le métabolisme du corps, ce qui prévient le gain de poids lorsqu’on arrête de fumer. Cette option de traitement peut donc être très intéressante pour ceux qui désirent arrêter la cigarette sans prendre de poids.

 

Le traitement anti-tabac par acupuncture est-il vraiment efficace?

Jusqu’à ce jour, les études sur l’efficacité de l’acupuncture au laser pour traiter la dépendance au tabac sont limitées, mais les résultats préliminaires sont intéressants.

Une étude publiée en 2008 a comparé le succès de trois groupes de fumeurs qui désiraient arrêter la cigarette. Le premier groupe avait reçu quatre traitements de laser et le deuxième groupe n’en avait reçu que trois. Le dernier groupe avait aussi reçu des traitements, mais un faux laser avait été utilisé.  

Après six mois, 55% de ceux qui avaient reçu quatre sessions étaient toujours abstinents contre seulement 19% dans le groupe qui avait suivi trois session et 6% dans le groupe qui avait reçu un faux traitement.

Une autre étude publiée en 2018 a examiné l’effet de sept séances de thérapie d’acupuncture au laser chez 175 individus entre 30 et 60 ans. Toutes les personnes inclues dans l’étude étaient stressées en raison de leur travail et étaient très motivées à arrêter de fumer. Une fois les sessions complétées, 84.77% des hommes et 87.50% des femmes avaient complètement arrêté de fumer. De plus, seulement 12 patients étaient revenus pour un traitement supplémentaire après trois mois.

Au-delà des études, il existe plusieurs témoignages de personnes qui ont essayé avec succès le traitement au laser afin d’arrêter de fumer. Il est à vous de peser les pours et les contres afin de décider si le traitement en vaut la peine ou non.

 

L’OMS a-t-elle donné un avis sur ce traitement ?

L’OMS n’a pas publié d’avis discutant spécifiquement l’acupuncture au laser, mais, en 2002, l’organisation a établi une liste de maladies, symptômes et conditions pour lesquels l’acupuncture était un traitement efficace.

Ceux-ci incluent notamment l’hypertension, les douleurs dentaires, les douleurs sciatiques, les crampes associées aux périodes et les nausées/vomissements causés par la chimiothérapie.

Pour ce qui est de la dépendance au tabac, l’OMS a conclu que l’acupuncture pourrait aider, mais que des preuves supplémentaires étaient nécessaires.

Elle a aussi précisé que les autorités sanitaires nationales étaient le plus en mesure de déterminer les conditions pour lesquelles un traitement d’acupuncture pourrait être recommandé.

Comme l’OMS a publié cette liste il y a 20 ans, il est difficile de savoir si leur position quant aux traitements au laser pour lutter contre la dépendance au tabac a changé ou non.

Il y a des études qui ont été faites après 2002, comme celles mentionnées plus-haut, qui pourraient peut-être changer la donne.

On dit « peut-être », car la communauté scientifique d’aujourd’hui est tout de même d’accord pour dire qu’il a encore trop peu d’études sur l’acupuncture au laser pour déterminer si c’est un traitement efficace ou non contre la dépendance au tabac. 

 

Pour finir

L’acupuncture au laser stimule des points précis sur le haut du corps et les oreilles à l’aide de lasers à basse énergie afin de rétablir la circulation d’énergie et guérir la dépendance au tabac.

Ce traitement est offert par des médecins-acupuncteurs conventionnés et aussi par des cliniques laser anti-tabac qui engagent des thérapeutes afin de délivrer les soins. Cette technique est complètement indolore et pratiquement sans effets secondaires ou complications.

Bien que la recherche ne soit pas suffisante afin d’établir avec certitude l’efficacité du traitement, les résultats préliminaires sont prometteurs et plusieurs disent avoir essayé cette thérapie avec grand succès!

Francois